dimanche 18 février 2018

Crash-Livre - Guide de couture à la Surjeteuse et Recouvreuse - C. Beneytout


Au mois de décembre, j'ai mis sur ma liste un livre de couture pour apprendre à me servir de ma surjeteuse. Même si elle tourne régulièrement depuis 2 ans, j'ai ressenti le besoin d'apprendre à faire les choses académiquement.
Christelle Beneytout étant une référence dans le domaine, j'ai choisi son livre les yeux fermés. Je vous donne ici mon avis.

Mon père Noël de mari s'est donc chargé de la mission et voilà ce
que j'ai trouvé sous le sapin :o) 

Vous trouverez tous mes avis sur les livres que j'ai testé ici.

PRÉSENTATION

J'ai une surjeteuse depuis presque 2 ans maintenant.
Je vous avais rédigé 2 articles à l'époque : 
- comment j'ai choisi ma surjeteuse ?
- la surjeteuse Bernina 800 DL






J'ai appris à me servir de ma surjeteuse en free style (comme j'ai toujours l'habitude de faire).

Mais au fil du temps, mes petites lacunes sur le sujet (et surtout les petites astuces) sont venues à manquer. J'aime savoir faire les choses de A à Z alors je me suis dit que potasser un peu le sujet ne ferait pas de mal. J'ai donc choisi le guide de Couture à la Surjeteuse et à la Recouvreuse qui est disponible ici pour 28€.
Il est écrit par Christelle Beneytout qui est une référence dans le domaine.


Ce livre s'adresse à tous les propriétaires de surjeteuse ou recouvreuse qui souhaiteraient en savoir plus. Mais il s'adresse aussi aux gens qui cherchent à en acquérir une. Il vous guidera pour choisir au mieux. 
Ce livre reprend les bases que ce soit au niveau mécanique que technique de couture et va encore bien plus loin. Il est plus que complet !

OU LE TROUVER ET LE PRIX ?

Le guide de Couture à la Surjeteuse et à la Recouvreuse est disponible ici pour 28€.  
ORGANISATION DU LIVRE


Le livre se compose de plusieurs grandes parties. Chaque partie est matérialisée par un code couleur sur la tranche du livre, c'est très ingénieux !

- qu'est ce qu'une surjeteuse ou recouvreuse?
    * On y apprend les fonctions principales, on présente les différentes aiguilles, fils, les pieds presseurs, comment l'entretenir, on fait un petit topo sur quelques modèles du marché...

- comment coudre avec une surjeteuse ou recouvreuse?
   * On apprend à enfiler la machine, palier aux différents problèmes en observant la couture, régler la tension, commencer et arrêter une couture...

- l'assemblage de vêtements
   * par des cours dédiés, on apprend à coudre un tee-shirt, maillot de bain, poser une capuche, froncer un tissu, faire un ourlet... mais attention, les patrons ne sont pas fournis avec le livre ! L'auteure prend des modèles du magazine Ottobre Design, Burda ou encore des patrons indépendants.

- les différents points
   * focus sur certains points (flatlock, roulotté, feston...), comment choisir le meilleur point en fonction de la matière, monter une fermeture éclair (truc de ouf, c'est possible avec une surjeteuse ou une recouvreuse).


POSITIF

- le livre est intelligemment partagé et sa lecture est fluide
- avec ses 171 pages, c'est un livre complet qui traite intégralement du sujet. Nous n'éprouverez pas le besoin d'acheter un autre livre, je trouve qu'on en a pour son argent, largement !
- il parle aussi bien de la surjeteuse et de la recouvreuse. Les 2 sujets sont traités aussi soigneusement l'un que l'autre.
- les photos sont nombreuses et explicites. Je trouve le livre très documenté.
- le format du livre : souple et transportable facilement.
- les nombreuses astuces disséminées partout dans l'ouvrage, j'ai appris énormément de choses. 
- il vous aidera à choisir votre surjeteuse ou recouvreuse car il explique les points principaux à regarder. La liste des modèles proposés est par contre non exhaustive et beaucoup de marque ont été oubliées. Je pense qu'il faut donc plutôt regarder les fonctions conseillées et se renseigner après auprès d'un professionnel plutôt que d'acheter les yeux fermés l'un des modèles présentés.


NÉGATIF

- certaines parties un peu longues ou du moins qui m'ont semblé personnellement moins intéressantes (ce qui ne veut pas dire qu'elles n’intéresseront personne).
- le ressenti d'un livre un peu "vieillot" même si en y regardant de plus près les photos ne le sont pas, les tissus utilisés idem. Je ne sais pas pourquoi j'ai ce ressenti, peut-être à cause de la mise en page pas toujours très dynamique et de la couverture qui ne donne pas forcément envie?

CE QUE J'AI APPRIS A FAIRE

Je savais déjà utiliser ma surjeteuse, elle tourne chaque semaine depuis presque 2 ans. Néanmoins, au fil de ma lecture, des "ohhhh",  "ahhhh" et "sans déc?" se sont échappés de ma bouche. Figurez-vous que j'ai appris un tas de chose ! Des actions que je ne faisais pas très académiquement, des astuces que j'ai trouvé top ou encore des réponses aux questions que je me pose régulièrement.

Ce qui m'a plu notamment :

- le focus sur les différentes aiguilles à coudre

- comment reconnaitre des beaux points et savoir corriger le tir à l'aide de réglages

- le rendu des différents points en fonction de la largeur choisie

 -  la découverte de points que je n'utilise pas et qui peuvent être utilisés comme point décoratif

- le focus sur les différents fils et leur utilité. L'auteure conseille même des marques et des gammes.


- des astuces qui expliquent comment commencer et finir une couture, coudre des arrondis en fonction de la courbe, les différents thermocollants et leur utilité...

AVIS


Je suis très satisfaite de ce cadeau. Ce livre m'a aidé même si je savais déjà me servir d'une surjeteuse. Il est très complet, clair , bien illustré et didactique. Il parlera aux débutantes ou confirmées et facilitera l'achat d'une surjeteuse ou recouvreuse au besoin. Il rejoint donc sans soucis ma biblio couture. C'est un achat que l'on peut faire les yeux fermés.

jeudi 15 février 2018

Poser des pressions - Pince Kam ou Vario ?



C'est la question qui revient souvent et je me l'a suis posée il y a quelques années quand j'ai débuté la couture.

Les pressions s'avèrent être des fermoirs très utilisés dans le monde de la couture car elles sont faciles à poser, polyvalentes et peu onéreuses.
Sur le marché de la couture, 2 grandes pinces à poser les pressions sortent leur épingle du jeu : la pince Vario (de la marque Prym) et la pince Kam.

LES PRESSIONS

Il existe plusieurs types de pressions : les métalliques ou les résines (en plastique).

Les pressions résine sont de plusieurs formes (ronde, cœur, étoile), plusieurs finis (mat ou brillant) et plusieurs tailles (T5 = 12mm, T3 = 10mm, T8 = 15mm, T1 = 9.5mm...). 
La taille la plus commune est la T5 (c'est celle que j'utilise et qui correspond aussi aux formes cœur et étoile).

Les pressions métalliques sont disponibles sous plusieurs formes (nacrées, pleines, creuses), usage (jersey, tissus épais...) et tailles.

Les métalliques :
- esthétiques
- plus chères à l'achat
- pose facile avec la pince adéquat

Les résines :
- très peu coûteuses
- grande variété de couleurs, de formes
- pose facile avec la pince adéquat

Où les trouver ?  
- les pressions métalliques nacrées : 
    * mon bon plan est ici à moins de 8€ les 100 pressions.

- les pressions résines:
   * 300 pressions de couleurs flashy à moins de 8€
   * mallette de 400 pressions de 24 couleurs pour moins de 12€ (en promo)
   * mallette de 178 pressions en forme de Coeur de 14 couleurs à 14€
   * 360 pressions de 24 couleurs pour moins de 9€
   * 300 pressions en forme d'étoiles pour 14€

LA PINCE VARIO

Je vous avais rédigé un article dédié à cette pince sur le blog. Vous y trouverez notamment un tuto pour l'utiliser.

La pince Vario permet de poser des pressions (métalliques et plastiques), des œillets et de percer le support. Elle se base sur un système de matrices. Ces matrices sont en fait des embouts que l'on adaptent à la pince en fonction du fermoir que l'on souhaite poser.
Des matrices sont vendues de base avec la pince. Les autres sont vendues avec les fermoirs de la marque Prym. Donc si vous voulez poser des fermoirs dont vous ne possédez pas encore les matrices, vous devrez FORCEMENT acheter la marque Prym pour vous procurer les embouts nécessaires.


Prym possède désormais 2 versions de la pince Vario : la classique (bleu marine) et la Prym Love (turquoise). La seule différence entre ces 2 pinces résident dans les accessoires fournis de base avec la pince. La Prym love contient les embouts pour poser des pressions en résine qu'il faudra ajouter séparément si on achète la version classique de la pince.

Bémol :
- les fixations de la pince classique (bleu marine) qui tiennent les embouts s’abîment facilement, ils se cassent. La pince peut continuer à être utilisée mais les embouts ne sont plus maintenus et peuvent tomber si on retourne la pince.
Prym vous en envoie gratuitement si vous les contactez directement en leur expliquant le problème.
Je ne sais pas si le phénomène est le même pour la version Prym Love. Je l'utilise depuis plusieurs mois et je n'ai toujours pas eu le problème.

Achat :
- la pince Vario classique à 13€
- la classique vendue avec mallette et jeux de pressions à 33€
- les embouts pour poser des pressions plastiques pour la version classique à 3€
- la version Prymlove à moins de 14€

Niveau financier, l'achat de la version PrymLove est plus judicieux.

LA PINCE KAM

Je vous avais rédigé un article dédié à cette pince sur le blog.

La pince KAM sert exclusivement à poser des pressions résine. Elle est vendue avec un jeu d'embouts pour poser des pressions de différentes tailles.
Elle ne vous permettra pas de poser des pressions métalliques ou des œillets.

Alors vous me dites, à quoi ça sert de l'acheter?

Et bien je vous répondrais qu'elle est bien moins cher que la pince Vario et que quand on débute, ça peut faire du bien au porte-monnaie.

Bémol :
- la pince KAM peut demander un petit coup de main pour enfoncer correctement le "pic" de la pression. J'ai pris l'habitude, si la pressions se pose mal, d'enlever la partie en plastique molle transparente de la pince et de le faire uniquement avec la tige en visant bien. Ce n'est pas très académique mais ça fonctionne très bien !

Achat :
- la pince + 400 pressions pour 13€ (promo)
- la pince + 150 pressions couleur pastel pour 16€

VARIO OU KAM ?




Je vous dis Vario sans hésiter.

L'investissement financier est plus élevé car pour le prix de la pince Vario, vous pouvez vous acheter la pince KAM et + 400 pressions plastiques.

La Vario est plus polyvalente (un outil pour pression métal ou plastique, oeillet...).

Donc en gros, si vous avez le budget, prenez la Vario, si vous êtes juste prenez la Kam pour débuter.